Feeds:
Articles
Commentaires

Jacques a dit : Conclus !

Masques

Jacques est bien gentil mais il me sera difficile de conclure. Cet article sera donc un appel aux journalistes professionnels, ceux qui parlaient hier dans une excellente soirée Thema sur Arte. Tiens, un des reportages présenté traitait de la théorie du complot, le monde est petit, je vous le disais.

Si effectivement on retrouve dans la constellation Gernez, et je le répète, la constellation est le tracé imaginaire reliant certains astres afin d’obtenir une forme désirée, des éléments plutôt bruns, voire noirs, il ne m’a pas été possible de trouver une connexion entre le docteur Gernez et cette mouvance d’extrême-droite. Ce qui est bien.

(Notez que ce terme d’extrême-droite est un terme bien générique et bien réducteur, qu’il regroupe des pensées politiques allant du GRECE * (?) à Le Pen, sans oublier les néo-nazis, les néo-fascistes et tout le reste. (enfin sont-ils si nouveaux que ça ?))

* Si le GRECE est inscrit dans cette mouvance, c’est surtout lié à ses origines, au parcours de certains de ses membres et enfin à ses détracteurs. À vous de juger.

Il est bien difficile d’ailleurs de trouver des informations sur le bon docteur, ses travaux datant d’une quasi-éternité à l’échelle internet.

Certains points, évoqués dans les articles précédents, sont gênants, comme ces affirmations non confirmables sur les distinctions reçues, toujours ce prix Schweigart et Konrad Lorenz, encore un scientifique exceptionnel (que j’admire qui plus est, j’ai lu avec plaisir ses livres sur l’éthologie) si l’on oublie ses dérapages eugénistes et son passé nazi.

Tout aussi gênant, sur la première vidéo du scandale du siècle, on nous présente des articles de journaux. Bien entendu, celui de l’International Herald Tribune a attiré mon attention, c’est une référence incontestable. Dans la video, il est directement suivi d’un article en anglais qui évoque le Dr Gernez nommément et que l’on pense légitimement être celui du IHT. Et bien ce n’est pas le cas. Si l’IHT se souvient très bien de l’article de 1987, il n’a aucune idée de qui est le Dr Gernez sans Rieux… Je vous ai déjà évoqué dans les articles sur la grippe H1N1, la manipulation consistant à omettre certaines informations qui n’allaient pas dans mon sens. Dans ce cas, est-ce une manipulation destinée à laisser croire que ? J’aimerai bien savoir…

Je continue de penser que tout cela pourrait être vrai. Il suffit de lire mes articles sur la grippe pour savoir de ce que je pense de l’industrie pharmaceutique qui travaille à son bien-être avant tout, de la médecine business, bien loin du serment prononcé avec ses dépassements d’honoraires et donc son traitement de classes. Peut-être que le docteur Gernez mène un vrai combat, pour la vérité et pour ses contemporains. J’aimerais le croire, je tends moi aussi à me diriger, lorsque c’est possible, vers les médecines complémentaires, à tenter de réduire la chimie et ses effets secondaires.

Je ne demande qu’une chose, qu’on me livre des informations impartiales et libres de tout lobbyisme.

Ce qui est certain, c’est que depuis 2007 (au moins), un groupe, il faut bien le dénommer ainsi, agit avec ou sans arrière-pensées pour mettre cet homme sur le devant de la scène. Ils trouveront certainement un écho plus que favorable en ces temps de théorie du complot, de démocratie webienne et de « journalisme » citoyen. Mais est-ce la vérité qui nous est exposée ici, cette créature fragile et nue ?

La video du « scandale du siècle – 1ère partie » qui se trouve dans l’article « J’accuse » a déjà été visionnée plus de 58 000 fois et ce sur Dailymotion…

N’y a-t-il donc pas matière à enquête ? Cette fois de la part de professionnels, de journalistes. On ne peut pas dire que ce sujet n’intéresse personne et tout vaut mieux que ce grand silence des autorités concernées et de la presse sur le cas Gernez, sur le scandale du siècle.

Mesdames et messieurs les journalistes, si j’en crois David Pujadas *, vous êtes en crise parce que vous vous regardez les uns les autres, la presse écrite regarde la télévision, qui elle écoute la radio, laquelle lit la presse, créant ainsi un bruit de fond censé être l’information. Vous qui avez la formation, les connexions, les moyens pour mener à bien cette enquête, penchez-vous sur le docteur André Gernez qui apparaît sur 7 800 000 pages selon Google et laissez-nous ainsi poser nos yeux sereins sur cette créature fragile et nue.

* J’ai beaucoup aimé son analyse de la crise de la presse.

À bientôt.
Thierry

Image – Masque qui rit et qui pleureZorlot – 23/07/2009 – Licence :

Creative commons some rights reserved
Publicités

Jacques a dit : Les proches !

La constellation, le terme est bien choisi, laisse apparaître quelques « trous noirs », vous savez là où la gravité devient grave de grave, mais elle n’en reste pas moins une constellation, c’est à dire un tracé imaginaire entre corps célestes.

Voyons voir maintenant les compagnons de toujours (?) du Docteur Gernez. Je commence par le Docteur Jean-Pierre Willem.
Si je vous communique en premier lieu sa page Wikipédia, c’est qu’elle ne contient pas grand-chose, mais que vous pouvez y constater, même s’il n’en est pas l’initiateur, la présence intensive dans l’historique de l’utilisateur Copyleft, alias Daniel Rodet.

J’ai beaucoup de respect pour ce homme et pour son engagement. Vous trouverez ici, son Curriculum Vitæ.
Ici, son site personnel : Docteur Willem
Et celui des médecins aux pieds nus.

Le Docteur Willem rassemble les éléments caractéristiques de la constellation Gernez, la formation scientifique et l’emploi des médecines que j’aimerais pouvoir qualifier de « complémentaires » car c’est la solution toute en finesse adoptée par les germains.

En épluchant sa page wikipedia et son CV, vous découvrez une relation avec l’Association Biologique Internationale, rebaptisée OUI (1) en 2008 par Daniel Rodet.

(1) Dans le communiqué de presse de OUI, vous retrouvez certaines des informations rencontrées dans la théorie du complot comme le surpeuplement et la pandémie actuelle. Personnellement, je n’ai rien compris à l’article…

Sinon, pour le « titulaire de la médaille de plus jeune résistant de France » de Wikipedia, étant né en 1938, voyons voir… Il devait avoir sept ans en 1945… Je pense donc qu’effectivement, personne ne peut le battre dans ce domaine. Enfin, si vous avez un grand-père ou une grand-mère qui s’est engagé dans la résistance à six ans, voire plus jeune, n’hésitez pas à vous plaindre auprès des administrations concernées.

À vouloir trop en faire…

Le Docteur Jacques Lacaze, il tient un blog sur Overblog, je vous livre l’article qui nous met illico dans l’ambiance : Jack et le CROM

Le docteur Lacaze est ou a été en conflit ouvert avec « l’orthodoxie ». Trouver des informations sur le bon docteur est difficile. En effet, le patronyme Lacaze est relativement courant. En dehors de son blog, il m’a semblé pouvoir découvrir une vidéo qui, je pense, est bien du Lacaze de Gernez, et ce pour plusieurs raisons. D’abord il s’agit d’un message électoral pour Liévin, la personne qui parle ressemble bien à la photo du blog, elle est médecin et surtout, on y voit un commentaire d’Eurobas faisant de la publicité pour la page Gernez de wikipédia. Dans les compagnons de Gernez, il y a donc un communiste qui marche avec lui depuis 1971 comme on peut le découvrir dans ce forum.

Cela me fait bien plaisir, je dois l’avouer, que de trouver un anti-fasciste dans la constellation.

Pour le docteur Lacaze, nous retrouvons donc les constantes : science et médecines complémentaires alternatives.

Reste le docteur Pierre Delahousse. De deux choses l’une, ou bien c’est le docteur Pierre Delahousse de Levallois-Perret, auquel cas il est « férocement » engagé dans la médecine allopathique et sur le web. (Je vous laisse le plaisir de faire une recherche, il n’est pas dans mon intention de mêler cette personne à ma série d’article.) Ou bien il s’agit d’un homonyme et toute recherche internet concernant ce bon docteur est vaine.

En recherchant sur les proches de Gernez, j’ai eu le sentiment de voir comme une éclaircie, les sombres nuages de la « manipulation politique » s’ouvrant sur un club de médecins qui oeuvrent pour le bien de leurs contemporains en sortant des sentiers battus, quitte à y perdre quelques plumes.

Les conclusions dans un prochain article.

Image – Frenchmanweeps – 1940-06-14; film from 1943 – Capture d’écran du film de propagande de l’Armée Américaine de 1943 Divide and Conquer (Why We Fight #3) réalisé par Frank Capra – ARC – Licence :

Jacques a dit : la suite !

Je vais maintenant me pencher sur la constellation, au départ je voulais utiliser le terme de nébuleuse mais il est inapproprié car il sous-entend l’appartenance à un système alors que la constellation est la représentation imaginaire qui relie des corps célestes entre eux, la constellation donc, qui se trouve en relation directe ou indirecte avec le Docteur Gernez.

Tout d’abord, La vie claire (1) qui a édité plusieurs livres (2) de Gernez.

(1) Page créée en avril 2009 par l’utilisateur Copyleft, un certain ??? Allez, je la refais, devine ??? … Daniel Rodet.

(2) Au moins deux, même si la page Gernez de wikipedia n’en cite qu’un :
– Le Cancer. Dynamique Et Éradication en 1973.
– Neo-Postulats Biologiques Et Pathogeniques en 1975.

Fondée en 1946 par Henri-Charles Geffroy qui a survécu à une attaque au gaz moutarde pendant la première guerre mondiale et s’est remis de ses séquelles grâce à une alimentation végétalienne inspirée d’un article Berlinois. (Voir le lien H-C Geffroy.)

Ce monsieur qui devient le précurseur de l’écologie en France, selon l’article du lien le concernant, sort un livre en 1941 chez Flammarion : « Nourris ton corps » et donne des conseils alimentaires à la radio. En lisant plus avant sa biographie, on y découvre le nom Alexis Carrel. Petite recherche sur Alexis dont le nom ne m’est pas inconnu du fait que certaines rues le porte. Ce cher Alexis est un scientifique extraordinaire mais aussi un collaborateur du régime de Vichy ainsi qu’un fervent partisan de l’eugénisme, théorie chère aux nazis entre autres… Ce cher Alexis honoré par Bruno Mégret comme le « premier Français vraiment écologiste » en 1991.

Attends… Radio, seconde guerre mondiale, bouquin en 1941, Alexis Carrel… Ça commence à remuer dans mon cerveau et je fais une petite recherche rapide incluant les deux noms, Carrel et Geffroy… Et je tombe là-dessus, la page de Jeune Nation dédiée à Alexis. Je cite :

« Il fut également considéré comme l’un des maîtres de Henri-Charles Geffroy, lui-même considéré comme le véritable père de l’écologie moderne. »

Je me dis : « Ça commence à faire beaucoup… »

En effet, si j’ai des fibres nationalistes qui traînent en moi, je n’ai pas honte d’être français et je conçois aisément que l’on soit fier d’être algérien, bulgare ou bambara, je ne supporte pas les « autoritaires » qu’ils soient fascistes ou communistes, maoistes ou nazis…

ATTENTION : Si les racines de l’écologie française, des médecines alternatives, de l’alimentation saine se sont développées sur le fumier de pensées nauséabondes, je n’ai pas de problèmes particulier avec ça, mes racines possèdent elles aussi des zones d’ombres et de puanteurs. Par contre, il m’est important de savoir dans quelle mesure, ce « Gedankengut » est toujours présent, voire actif dans ces domaines que je soutiens en partie (Je ne suis pas végétarien).

Je n’affirme pas non plus que c’est le cas ou que H-C Geffroy partageait ces convictions, je trouve simplement que le hasard fait bien les choses et lorsque les hasards s’accumulent dans la même direction, il est bien difficile de continuer de les nommer ainsi… Surtout que ce n’est pas fini…

Je reviens maintenant sur le contributeur du forum d’atoute. Je le cite :

Que du vieux qui fait remonter à Tesla, d’Arsonval, Lakowski, Rife, Priore, Duffaut, Vincent, Breton, Gernez, Beljanski, tous de vrais découvreurs dont les qualités scientifiques ne peuvent être remises en cause.

J’en connais certains, d’autres pas comme ce Beljanski. Tiens ! Encore un chercheur de poids qui a dérapé de la thèse officielle et connu de conséquents problèmes… SIDA, cancer, ben oui, il n’y a pas de hasard en fait.

Je regarde l’historique de la page et y découvre que la première remarque après la création de la page en 2005 fait état d’un probable copyright du site : medecine-autrement.com… Vous rappelle rien ? Le monde est petit…

Cela me fait réfléchir. Je détiens l’information sur Gernez du site AMESSI ®, Alternatives Médecines Evolutives Santé et Sciences Innovantes… Pendant mes recherches sur les noms évoqués, j’ai souvent rencontré ce site : Chercheursmaudits.com et je me décide d’y aller pour arriver chez… AMESSI ®.

Sur une page contenant une longue liste de chercheurs maudits. J’y retrouve des noms connus comme Einstein, Gernez, Beljanski, Aldous Huxley (qui, au passage, travailla avec Alexis Carrel et un certain Jean Coutrot sur lequel je reviendrai plus tard) et d’autres moins comme Dr alain Maschi et ou Le Dr Ryke Hamer.

Le Dr Maschi étant en tête de liste, j’y jette un oeil. Bon, ok, encore un rebelle. Je fais une petite recherche sur lui sans trouver d’informations contradictoires, mais je m’arrête sur cette page qui évoque un film sur le bon docteur. Le titre « Chronique d’un scandale » peut vous rappeler quelque chose, surtout que le réalisateur est un certain Jean-Yve Bilien, le même que pour « Le scandale du siècle » et pour « Loïc le Ribault – Mandat d’arrêt contre un chercheur », ce Le Ribault étant co-fondateur du site AMESSI ®.

Je me dirige enfin, un peu fatigué, vers le Dr Hamer et sa Nouvelle médecine germanique. Déjà, ce terme de germanique contient un lourd passé mais la lecture, que dis-je, le survol de son site me laisse pantois. La théorie du complot est là dans toute sa splendeur. Je vous cite un passage pour que vous sachiez de quoi je parle :

Il faut pour une fois penser à cette sensation de porter en soi cette puce mortelle et se dire que chaque jour peut être le dernier parce que d’une centrale située à Tel Aviv par exemple, quelqu’un peut décider de vous ‘‘éteindre’’. On se retrouve totalement à la merci de ce quelqu’un. Il ne servira à rien alors, de se lamenter ! Ah, si j’avais su… C’est la raison pour laquelle les responsables n’en parlent pas, afin que personne n’en ait la connaissance avant.
Et quand les esclaves seront tous pucés, il sera toujours assez tôt qu’ils l’apprennent. Ils seront alors dressés comme des chiots. Plus personne n’osera lever la voix. Cela se passera comme dans les confréries des loges. Chacun sait qu’au premier mot contraire il aura sa dose de poison versée dans son café par le chef de la loge, toujours un juif, et qu’il ne survivra pas à la prochaine nuit. Toute la terre sera alors devenu un immense camp de concentration pour esclaves à l’exception des coreligionnaires d’une certaine communauté religieuse. Se laisser implanter la puce signifie alors qu’on donne les pleins pouvoirs jusqu’au meurtre décidé à n’importe quel jour.
Quelle naïveté que d’exiger d’abord que l’on « mette sur la table les actes du Mossad », lorsque le Mossad et la CIA montrent clairement ce qu’ils ont en vue. (La souris ne veut jamais croire que le chat arrive).

J’aime bien « à Tel-Aviv, par exemple« … Rire. Pourquoi ne pas reformuler en : « à Tel-Aviv, par hasard »… Ou encore : « toujours un juif« … Voire : « à l’exception des coreligionnaires d’une certaine communauté religieuse. » Ben tiens !

Je t’en remets une petite dose ? Cette fois avec Jean Coutrot qui si tu as lu sa page, aurait pris part à la Synarchie.

Tu sais quoi, je fatigue là. Alors le reste et les conclusions paraîtront dans le prochain et dernier article. À bientôt.

Image – Wikimedia – Draco and Ursa Minor – 1825 – Licence :

Jacques a dit : accuse !

Me revoilà, la tête et la queue basse. Me revoilà avec les résulats de mon enquête sur le Docteur André Gernez et le scandale du siècle. Lorsque je parle de résultats, c’est exagéré, « les parcelles de » serait plus adapté.

En aparté, l’article « J’accuse » est bien la preuve que le « bon-sens » n’est pas un don, mais plutôt quelque chose dont on doit faire preuve, cela implique un certain recul qu’il n’est pas toujours facile de conserver.

Pas facile de commencer cet article, le champ de mes recherches ayant été très vaste, ce qui ne plaira pas à tout le monde et m’ayant traîné le la médecine officielle que je désignerai sous le terme : « allophatie », non pas que je sois homéopathe mais comme Wikipédia nous le dit, c’est rentré dans le langage courant et surtout, c’est moins long à écrire que « médecine conventionnelle » (dont quelques représentants sont par ailleurs non-conventionnés (c’est pour rire)), aux médecines « douces » ou « alternatives », en passant par théorie du complot (eh oui…)

Tout d’abord, le docteur Gernez existe bien, mais se limiter à sa personne, c’est s’obliger à croire ce que l’on peut apprendre sur lui. En effet, les informations disponibles sur lui et sur internet sont réduites à son come-back par le biais des videos, des conférences qu’il tient depuis et de ses partisans car contrairement à d’autres et c’est là que c’est troublant, il n’a point de détracteurs.

Commencons par une petite recherche sur Pubmed, la base de données américaines qui regroupe les parutions scientifiques. Il y est bien présent, même si les travaux qui nous intéressent comme étant ceux du film y sont référencés sans titre ou avec mais surtout sans extraits.

Passons maintenant à sa page Wikipédia, créée le 05/08/2007 par un utlisateur du nom de Daniel Rodet (1), nous allons y trouver les noms des docteurs Pierre Delahousse, Jacques Lacaze et Jean-Pierre Willem à partir de 1963, ceux-là même qui continuent de l’accompagner dans sa démarche actuelle.

(1) Notez que le film est lui aussi de 2007.

On y apprend que ce bon docteur est un touche-à-tout, puisqu’il va même jusqu’à tenter de réconcilier la physique quantique avec Einstein. Je n’ai pas de problèmes avec ceci, j’ai ma petite théorie personnelle qui m’affirme : « L’univers étant infini, tout est possible. »

Pour sa théorie sur le SIDA qui peut paraître farfelue, apprenez qu’il n’est pas le seul, un certain Peter Duesberg, professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l’université de Berkeley en Californie émet lui aussi des doutes sur la thèse officielle.

Une constante que vous retrouverez d’ailleurs avec toutes les personnes citées, c’est que de contredire la thèse officielle, quel que soit le domaine d’ailleurs, peut vous apportez de gros ennuis professionnels.

Voir Alfred Wegener et sa théorie de la tectonique des plaques qui date de 1912 mais qui ne sera reconnue qu’en 1945. Voir la théorie officielle de l’occupation humaine des Amériques qui interdit de facto de faire des recherches archéologiques sous la couche Clovis, soit environ 14 000 ans et les découvertes les plus récentes et mutli-disciplinaires. Il semblerait que la communauté scientifique soit dotée d’une inertie certaine. Ce qui n’est certainement pas un mal si cette inertie ne sert pas à protéger l’oeuvre d’une vie pour un ponte ou pour un groupe d’intérêt.

Je m’égare… Ou bien ?

Le lien entre Gernez et Duesberg n’est pas le fruit de mes connaissances académiques mais la découverte fortuite de cette contribution (2) dans un forum. La personne qui se veut ancien professeur et chef de service C.H.U me livrant le lien. Curieux de nature, je cherche à savoir ce qu’est ce site « medecine-autrement.com ». Pas de chance il n’existe plus… Mais bon, comme je suis un tétu, je le cherche en cache google, (cache:http://www.medecine-autrement.com/ à taper dans la barre de recherche de google, pas dans celle du navigateur) et je trouve une page d’accueil, telle qu’elle apparaissait jusqu’au 31/10/2009, comportant un discours que je retrouverai sur d’autres sites à priori n’ayant pas de rapports entre eux. Cette contribution du forum est de 2004, ce qui me rassure, je commençais à croire qu’on avait sorti Gernez de son armoire en 2007.

(2) Notez que nous avons à faire selon les dires du contributeur à une association de retraités, je cite : « Les initiateurs de ce mouvement ayant tous entre 70 et 96 ans. »

Ensuite arrive le passage sur ses « décorations ».
André Gernez reçoit le prix « Hans Adalbert Schweigart » de l’Union Mondiale pour la Protection de la Vie (3) en 1979. Cette information n’est disponible que sur cette page wikipédia, personne ne parle de cela malgré la présence de 40 prix nobels et celle de Linus Pauling… Cherchez des informations sur cette Union, vous n’en trouverez guère ou pire, vous trouverez des informations glauques sur l’infiltration de la branche allemande de cette organisation par les néo-nazis (4). Les informations que l’ont peu trouver sur Hans Adalbert Schweigart qui fut le premier président de l’Union, ne sont pas réjouissantes, il a sorti un bouquin en 1937 traitant de la nourriture du peuple allemand et servi dans la Wehrmacht sous Rommel, quant à Günther Schwab, le fondateur du truc, il était membre du parti nazi à partir de 1930 en Autriche, donc convaincu car à cette époque l’Autriche était toujours indépendante.

(3) Notez que cette page a été créée en 2008 et qu’elle ne cite que le Docteur Gernez comme ayant reçu ce prix, sans même faire un lien vers sa page Wikipédia alors qu’il y en a un vers Salzbourg. Bizarre non ? D’autant plus bizarre c’est que c’est le même utilisateur qui a crée la page allemande dans laquelle nous apprenons que Konrad Lorenz aurait reçu ce prix la même année.

(4) Notez cette information, car elle me gène beaucoup et que nous retrouverons quelque chose de semblable ailleurs.

Il y a des prix dont il vaudrait peut-être mieux pas se vanter.

La médaille d’or de la société pour l’encouragement au progrès, ça existe, la preuve en images , mais si vous cherchez sur internet en donnant ces quelques mots, vous ne serez pas bien avancé. Beaucoup la recoivent, souvent ils deviennent président de la société par la suite, mais pas grand monde sait ce que c’est, sauf que c’est honorifique avant d’être soporifique.

Ensuite viennent les critiques, je n’en rajouterai pas, si ce n’est un remerciement à l’AFSSAP de se préoccuper de notre santé et de retirer l’hydrate de chloral du marché, qui est probablement cancérigène. Bon, il faut vite oublier le coup du Thiomersal, interdit d’abord et puis qui passe par la petite porte avec le vaccin contre la grippe pandémique.

Viennent enfin ses publications. On est jamais mieux servi que par soi-même, le Rodet, en a oublié un : Le cancer – Presses de la cite – Parution en 1972.

Mais au fait, qui c’est ce Rodet. Ce nom me dit quelque chose…
Bah, c’est certainement une coïndissidence…
Rien à voir avec Jean-Claude Rodet ? Non ????
Non, lui il a juste fondé l’association canadienne médecins aux pieds nus affiliée à celle de Jean-Pierre Willem et puis il est juste proche de la fondation Organic Union International (5) créée par Willem et Gernez.

« Circulez ! Y a rien à voir ! » Comme disait un pote que j’aimais bien.

(5) Page crééé en 2009 par un certain utilisateur Eurobas, alias… Devine ???? Daniel Rodet.

Bon ! Je vous livre la suite et mes conclusions dans un prochain article. Mais je tiens à souligner que malgré mon enquête et certains aspects déplaisants découverts çà et là, je continue de penser que le Docteur André Gernez ne dit pas que des bêtises et qu’il est certain qu’il n’est intéressant pour personne dans le milieu pharmaceutique, voire médical que l’on puisse utiliser des médicaments à 2 francs pour soigner des maladies qui coûtent des dizaines de millier d’euro quand le patient a la vie dure.

Lire la suite…

Image – Datos Pegados – 2008 – Ray Nata – licence :

(technocrati PBGVVH25US66)

J’accuse !

Je reprends ici cet article paru sur Esprit de mots, il sera mieux ici avec ses « frères » et surtout, j’ai quelque peu mûri depuis et donc suis quelque peu redescendu. Je vous explique, j’ai fait une enquête ouaibienne sur le Docteur Gernez et ses compères, ce qui me permet de douter de certaines affirmations concernant le bon docteur et qui m’a confirmé certaines certitudes. Je vous livrerai le tout dans un prochain article.

Ne vous inquiétez pas, je ne me prends pas pour Zola. Pourtant, celui-ci aurait-il réagit autrement en découvrant ces vidéos ?

ÉMILE ! Regarde ce qu’ils font de la Nation !

Ce matin, alors que je lisais les articles de l’excellent AMESSI *, (un site qui vous permettra d’accéder à une information autrement volontairement dispersée, fragmentée quand elle n’est pas omise parce que dérangeant les dogmes et qu’elle est apte à réduire les bons bénéfices. Un site tenu par Laure Pouliquen dont je vous recommande expressément la lecture.), j’ai découvert un homme d’exception, des hommes d’exception devrais-je dire, mais je vous laisse suivre les liens et visionner le film afin que vous puissiez découvrir ses complices :

Le docteur André Gernez.

Pourquoi est-il exceptionnel ? Simplement parce qu’il a fait part de ses découvertes, il y a de cela trente ans, dans une palette de domaine que l’on séparent à loisir afin de préserver les intérêts de celui-ci et ou de celui-là. Parce que ses travaux n’ont pas été réfutés et que si l’on a voulu le laisser dans la pénombre, personne ne s’est attaqué à ses résultats. Ses travaux vont du cancer, à la schizophrénie, en passant par la myopathie, le Parkinson, l’alzheimer, le psoriasis, l’asthme, l’allergie et la sclérose en plaques.
La démarche du docteur Gernez est exceptionnelle parce qu’il considère l’être humain comme un tout et non pas comme une collection d’organes déposés sur une table de dissection. Son niveau : la cellule, n’est-elle pas à l’origine de ce corps qui nous possède bien avant que nous ne le possédions ?
C’est bien là qu’il dérange, à vouloir unifier ce qu’il est tellement rentable de diviser.

Pourquoi répandre un peu de poussière du sac de l’aspirateur sur son nourrisson pour lui épargner les affres de l’allergie et de l’asthme alors qu’il est bien plus rentable de mettre sur le marché des tablettes, des seringues qui traitent le pollen de bouleau ou le caca d’acarien séparément, des aérosols dilatant les alvéoles pulmonaires, les machines capables de les diffuser, etc… *
Pourquoi vouloir soigner la myopathie avec une pommade destinée aux femmes pendant la ménopause alors que le business marche si bien avec le Télethon ?
Que faire des centaines, voire des milliers de cancérologues si on appliquait bêtement, innocemment la méthode du docteur Gernez qui selon une étude de l’INSERM de (tenez-vous bien) 1969, permet de réduire le déclenchement de cancers de… 94 %.

Comme quoi cet homme n’est pas un farfelu, lui qui en son temps était le plus jeune bachelier de France et est devenu médecin à 21 ans.

Quand je pense à tous ceux qui sont morts depuis trente ans,et à tous ceux qui souffrent des maladies concernées par les travaux du docteur Gernez, je ressens une énorme tristesse ainsi qu’une grande et saine colère.

Je lui laisse la parole. Ce sont presque deux heures de vidéos qu’il vous faut visionner, un effort considérable en ces temps d’informations prémachées et prédigérées. Mais ces deux heures changeront considérablement votre appréciation de la médecine moderne et peut-être aussi votre vie.

Pensée pour mon amie blogueuse Pandora et sa SEP. (Sclérose En Plaques)

* À noter que l’on a aussi la possibilité de se faire injecter des impuretés appelées allergènes, ce que les allemands nomment par son nom : Dreckspritze (la piqûre de saletés), voire mieux d’absorber les oeufs de milliers de vers parasitaires du cochon (Trichuris suis) afin d’éduquer le système immunitaire. (Attention, la méthode est efficace (environ 80% des patients sont guéris mais les résultats ne sont pas encore officiels) mais aussi très chère.)
Les vers abandonnent notre organisme après une quinzaine de jours, ils ne sont pas nos parasites.

Dans le cas des vers, il est également à noter que cette méthode qui n’enrichit pas les laboratoires pharmaceutiques français, ne bénéficie d’aucun écho dans la presse française (rien trouvé sur Google), alors qu’elle a déjà fait l’objet de multiples articles et de plusieurs émissions télévisuelles dans les pays de langue allemande.

Ici le lien d’un article en allemand sur le site de : Forschung ist die beste Medizin. Die forschenden Pharma-Unternehmen (La recherche est la meilleure médecine. Les entreprises pharmaceutiques qui recherchent.) qui illustre le lien étroit entre business, médecine et recherche.

Le scandale du siècle.

Lire l’enquête…

Image – Datos Pegados – 2008 – Ray Nata – licence :

Laboratoires et impunité

Vous souvenez-vous du bruit fait autour de l’impunité obtenue par les laboratoires pharmaceutiques aux USA ?

Un des arguments de poids des amateurs de la théorie du complot dans le genre : « S’ils n’ont rien à se reprocher, pourquoi rechercher une couverture juridique en béton ? »

Mais pourquoi se sont-ils démenés aux States et pas ici ? Sommes-nous mieux protégés ? Notre système juridique leur interdit-il ce genre de démarche ?

Pas du tout, si vous n’en avez pas entendu parler c’est que la mesure a déjà été prise avant la pandémie actuelle, c’est la loi 2007-294 du 05 mars 2007, entrée en vigueur le 29 août 2007 qui a fait passer la pillule. (Passez-moi l’expression…)

De quoi s’agit-il ? C’est simple, c’est la modification du code de la santé publique des articles L3131-1 à 11 et qui concernent les mesures d’urgence en cas de menaces sanitaires graves, dans notre cas, la pandémie déclarée par l’OMS.

À l’article 3131-1 on apprend que le ministre :

peut, par arrêté motivé, prescrire dans l’intérêt de la santé publique toute mesure proportionnée aux risques courus et appropriée aux circonstances de temps et de lieu afin de prévenir et de limiter les conséquences des menaces possibles sur la santé de la population.

Le ministre peut habiliter le représentant de l’Etat territorialement compétent à prendre toutes les mesures d’application de ces dispositions, y compris des mesures individuelles. Ces dernières mesures font immédiatement l’objet d’une information du procureur de la République.

Formidable la démocratie, vous avez déjà voté pour un ministre vous ? Le parlement et même le président ne s’occupent pas de cette broutille de pandémie, tout est dans les mains du ministre.

« Y compris des mesures individuelles… » Comme celles de l’obligation de prendre un médicament ou de se faire vacciner ??? Dans ce cas, pas de blèmes, le procureur de la République dont on connait l’indépendance, est informé…

On continue avec l’article 3131-3 qui justifie le titre et le contenu de cet article :

Nonobstant les dispositions de l’article L. 1142-1, les professionnels de santé ne peuvent être tenus pour responsables des dommages résultant de la prescription ou de l’administration d’un médicament en dehors des indications thérapeutiques ou des conditions normales d’utilisation prévues par son autorisation de mise sur le marché ou son autorisation temporaire d’utilisation, ou bien d’un médicament ne faisant l’objet d’aucune de ces autorisations, lorsque leur intervention était rendue nécessaire par l’existence d’une menace sanitaire grave et que la prescription ou l’administration du médicament a été recommandée ou exigée par le ministre chargé de la santé en application des dispositions de l’article L. 3131-1.

Le fabricant d’un médicament ne peut davantage être tenu pour responsable des dommages résultant de l’utilisation d’un médicament en dehors des indications thérapeutiques ou des conditions normales d’utilisation prévues par son autorisation de mise sur le marché ou son autorisation temporaire d’utilisation, ou bien de celle d’un médicament ne faisant l’objet d’aucune de ces autorisations, lorsque cette utilisation a été recommandée ou exigée par le ministre chargé de la santé en application de l’article L. 3131-1. Il en va de même pour le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché, de l’autorisation temporaire d’utilisation ou de l’autorisation d’importation du médicament en cause. Les dispositions du présent alinéa ne les exonèrent pas de l’engagement de leur responsabilité dans les conditions de droit commun en raison de la fabrication ou de la mise sur le marché du médicament.

Vous ne rêvez pas, c’est bien de votre santé qu’il s’agit et pourtant… Si vous connaissez quelqu’un qui est mort du vaccin ou en souffre d’une manière ou d’une autre, oubliez votre rage, votre colère et concentrez vous sur votre deuil et sur le deuil de vos droits, c’est la loi !

Image – smallpox vaccine – 2002 – James Gathany – CDC – Licence :

De la naissance d’un conflit

Enterrement aviateur anglais par troupe allemande palestine 1914

Il est important d’être bien informé afin de pouvoir se forger une opinion sur un sujet précis. Si tout le monde connaît le conflit israélo-arabe, connaissons-nous vraiment les origines historiques de celui-ci ?

Napoléon, les juifs et les allemands.

Notre bien-aimé empereur de tous les français fit des juifs des citoyens à part entière et ce dans tous les recoins de l’empire, y compris les territoires allemands sous administration française. Ceux-ci ne sont pas plus antisémites que les autres peuples européens, ils sont peut-être un peu plus religieux que nos nationaux de l’époque et l’antijudaïsme tardif mais réel de Martin Luther est un fait connu*, le protestantisme étant la religion majoritaire en Allemagne. C’est la haine de Napoléon et des français qui permettra au nationalisme allemand de trouver l’audience qui lui faisait cruellement défaut en dehors des cercles d’intellectuels et menera à la création de l’Allemagne (Kleindeutschland) sans l’Autriche en 1871. Cette haine qui se retourna contre les princes allemands et les juifs soupçonnés pour les uns d’avoir été acheté par les Rotschild comme dans le cas de Metternich et pour les autres, de leur manque de loyauté envers la nation allemande. En effet, leur citoyenneté toute neuve était le cadeau de l’ennemi. Une opinion répandue dans les Burschenschaft (sociétés étudiantes militant pour l’unification allemande), (Je vous conseille la lecture de l’article en allemand beaucoup plus complet) et chez les nationalistes comme Enst Moritz Arndt.
Pour plus d’informations voir ici : Histoire de l’antisémitisme en Allemagne
Par Helmut Berding,Olivier Mannoni

C’est le terreau de la catastrophe qui s’annonce, une banalisation de l’antisémitisme en politique, pire il devient « Salonfähig » ce qui signifie quelque chose comme « acceptable en société ».

* (Brief wider die Sabbather an einen guten Freund (1538), Von den Jüden und iren Lügen (1543) et Vom Schem Hamphoras und vom Geschlechte Christi (1544) sont les textes antisémites de Martin Luther.)

1914-1918, un conflit terrifiant qualifié de mondial.

L’empire Ottoman est allié des allemands pendant cette guerre. Il règne sur une aire géographique considérable qui comprend non seulement la Turquie et la Palestine de l’entre-deux guerres mais aussi la Syrie, l’Irak, le Liban et la péninsule arabique. Comme vous pouvez le découvrir sur les images, les allemands de la fraîchement devenue première puissance économique et militaire d’Europe sont en Palestine et combattent aux côtés de leurs alliés turcs contre les britanniques. C’est un fait, il y a des tombes de militaires germains en Israël.
Nos allemands ne sont pas moins nationalistes que leurs ancêtres, au contraire, l’aura de la victoire de 1870 sur la France et du miracle industriel à marche forcée (ce n’est pas un hasard si le marxisme est né en Allemagne et non en Grande-Bretagne) leurs donnent des ailes, sont très intéressés avant et pendant la guerre à se constituer un empire colonial et a conforter leur alliance avec l’empire ottoman. Ils seront donc très présents sur le terrain, ne perdant pas de vue la ressource qui s’annonce être celle du siècle : le pétrole. Il est évident en ce sens que les contacts avec les autochtones aient été nombreux et productifs, ne serait-ce que pour évoquer la lutte contre les britanniques.
La guerre est perdue et l’Allemagne se retire pour quelques temps de la scène moyen-orientale pour y revenir dans les années trente.

L’entre-deux guerres.

Les vainqueurs se partagent le gâteau, les accords Sykes-Picot officialise le dépeçage de la région malgré les promesses d’indépendance faites aux arabes lorsque leur force de frappe représentait une utilité quelconque. Les accords sont secrets mais la révolution d’Octobre passe par là, il y a toujours des empêcheurs de piller en rond et le gouverneur de Petrograd fait parvenir une copie au gouvernement ottoman qui s’empresse de la communiquer aux arabes.
Le président américain Woodrow Wilson cherche à faire capoter les accords en passant par la SDN ce qui pousse les anglais et les français à résoudre les problèmes frontaliers issus des accords à la conférence de San Remo en avril 1920. Notez cette date qui est capitale pour la suite des évènements.

Mais qu’en est-il des autres ?

Les juifs ont été toujours présent en Palestine, 25 000 en 1881. Ce qui ne posait pas de problème particulier aux populations locales, le Coran étant très clair sur l’attitude à adopter face aux « Gens du livre ».
Le mouvement sioniste qui a vu le jour à la fin du 19ème siècle en réponse aux persécutions antisémites en Europe commence alors, dès 1881, l’Alyah, c’est à dire, l’immigration juive vers la Palestine. La première et la seconde seront tolérées par l’empire ottoman et ne déclencheront que des protestations de la part des palestiniens, à titre informatif, la ville de Tel-Aviv et le premier Kibboutz furent créés en 1909.
La population juive passe de 25 000 à 83 000 en 1918.

Un suite d’évènements de première importance : la publication d’une lettre ouverte du ministre des affaires étrangères britanniques de l’époque : Arthur James Balfour, connue sous le nom de déclaration Balfour qui est l’engagement de l’appui de la couronne au projet sioniste et enfin l’accord signé entre le Chaïm Weizmann et le roi Fayçal en 1919. Lequel consent à l’établissement d’un foyer national juif en Palestine à la condition que les britanniques lui accordent une royaume arabe et indépendant. Ce qui ne se produira pas, nous l’avons vu précédemment.

Entre-temps, Amin al-Husseini est de retour en Palestine après avoir servi dans l’armée ottomane. C’est un nationaliste convaincu et il s’engage dès son retour dans le militantisme de la cause arabe. Cet homme qui deviendra le grand moufti de Jérusalem en 1921 ne quittera plus le devant de la scène du conflit qui nous occupe.

Le fiel des accords Sykes-Picot fait son ouvrage et les incidents et attentats se multiplient en Palestine pour arriver aux émeutes de Jérusalem en 1920, émeutes provoquées entre le 4 et le 7 avril 1920 afin d’influencer la conférence de San Remo qui devait commencer quelques jours plus tard. Le résultat de ces émeutes sera la création de la Haganah, la branche militaire du sionisme, par Vladimir Jabontinsky qui représente également l’aile droite du sionisme.

Le terreau et la graine sont en place, manque l’eau.

L’eau de mort…

Cette eau sera donnée par les deux camps et la graine de la haine, du conflit deviendra la plante robuste que nous connaissons encore aujourd’hui, vieille de bientôt un siècle tout en ayant un bel avenir devant elle.

L’aile droite sioniste se radicalise et fonde l’Irgoun en 1931 dont un certain Menahem Begin deviendra le chef en 1943. Un scission au sein de l’Irgoun verra la création du Lehi, les extrêmistes des extrêmistes que les anglais appelaient le « Groupe Stern » et qui n’hésitèrent pas à tenter de prendre contact avec les nazis en 1941 considérant que l’adversaire allemand était meilleur que l’ennemi britannique. Triste réalité…

Du côté palestinien, le grand moufti al-Husseini se rendit personnellement en Allemagne nazie afin de papoter de la solution finale avec son héros de l’époque : Adolf Hitler. Lequel finit par trouver bien des aspects positifs à ces non-aryens (quoi que l’apparence physique du grand moufti lui laissa penser que certains de ses ancêtres aient pu l’être) et autorisa à Himmler qui souffrait cruellement de manque de chair à canons, la création d’une division SS de bosniaques, aryens et musulmans.

C’est probablement à cette époque que le protocole des sages de Sion devint le livre de chevet de tout nationaliste arabe qui pense que l’on peut se contenter du plagiat d’un pamphlet satirique français pour justifier ses actes.

La naissance d’un conflit.

Si la haine a fait son apparition sur le tard dans ce conflit, elle est plus forte que jamais et volontiers instrumentalisée par les divers partis en présence.
Les sources du conflit israélo-palestinien sont d’origine européenne et si les américains sont devenus les porteurs d’eau de notre actualité, il est clair que la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne en portent la responsabilité pleine et entière. Ceci implique que la solution du conflit passe par un engagement prioritaire de l’Europe d’aujourd’hui, au nom de ses valeurs et non de ses lobbies. La décolonisation n’étant en aucun cas une excuse valable pour se laver les mains ou pire geindre comme nous l’avons vu récemment.
Il est évident que la résolution de ce conflit apporterait bien plus à la paix mondiale que l’envoi massif de troupes dans quelques régions du monde, de l’Afghanistan en passant par… (le futur n’est pas encore clairement établi même si des indices semblent indiquer le Pakistan.)

Conclusion :

La guerre n’est une réponse à rien et la solution de pas grand-chose. Elle se comporte comme un organisme vivant en se reproduisant dans les esprits des générations suivantes. La liste serait longue pour démontrer l’inutilité de cet acte barbare aussi je me contenterai de celle-ci : La première guerre mondiale a semé les germes de la seconde, laquelle donna naissance à la guerre froide qui elle-même contenait déjà les germes de celle qui se veut une croisade contre le terrorisme qui sera la mère des conflits à venir.

La guerre est un outil qui ne sert pas l’humanité mais des intérêts toujours financiers. En effet, et vous retrouverez cette question souvent sur ce blog : « À qui profite le crime ? »

Enterrement aviateur allemand palestine 1914

Image 1 – Wikimedia – 1914 – Enterrement d’un aviateur anglais en Palestine – Bundesarchiv – Licence :

Image 2 – Wikimedia – 1914 – Enterrement d’un aviateur allemand en Palestine – Bundesarchiv – Licence :

Creative commons some rights reserved